Immersion extraordinaire dans le pavillon Bretagne d’Océanopolis

De retour d’un chouette voyage de quatre semaines, j’ai repris le boulot avec l’envie de repartir. Comme ce n’est pas pour tout de suite, je m’accorde quelques belles parenthèses pendant ce mois d’août. L’une d’elles fut hier matin, en revisitant le pavillon Bretagne d’Océanopolis, qui a ouvert ses portes début 2017 en lieu et place du pavillon tempéré. Un joli moment d’émerveillement !

Que trouve-t-on au pavillon bretagne ?

Le pavillon tempéré a fermé ses portes pour céder la place à un pavillon désormais consacré à la Bretagne. Le dispositif muséo est plus moderne qu’avant et offre une approche plus intéressante et plus ludique pour comprendre notre littoral. Il est organisé autour de quatre grandes thématiques : le monde du plancton, la biodiversité littorale, le parc naturel marin d’Iroise et le plateau continental. Comme je n’avais pas forcément envie de me plonger dans une lecture détaillée des panneaux explicatifs, j’ai préféré profiter pleinement des animations, des films et des divers dispositifs interactifs. 

Des animations interactives passionnantes

Dès mon arrivée, j’ai été séduite par les hologrammes au sol de plancton qui bougent dans tous les sens, me plongeant ainsi dans le monde de l’infiniment petit. Autour de moi, des enfants tentaient vainement de les écraser. Dans cet espace, derrière une vitre, on peut observer un laboratoire scientifique. Quand j’y étais, une employée était en train de « toiletter » un aquarium de méduses et ses habitantes.

Passage ensuite par la chaine alimentaire pour appréhender la question du qui mange qui. J’y suis restée quelques temps pour observer le poulpe avec ses multiples ventouses et ses très longues tentacules.

 

Le moment le plus captivant a été le mini lab où deux animateurs partageaient leurs connaissances avec le public, dans un discours très accessible, loin des termes scientifiques. L’un deux avait réglé ses deux microscopes sur du plancton et l’autre baladait sa caméra dans un aquarium. Les images du microscope et de la caméra étaient projetées sur des grands écrans face au public. J’ai ainsi pu voir les détails d’une coquille St-Jacques avec sa cinquantaine d’yeux, d’un Bernard l’Hermite portant sa coquille comme un escargot et d’un homard breton aux nuances fascinantes de bleu. Une vraie immersion sans se mouiller et des explications simples et claires !

En quittant le pavillon, je suis passée devant le bassin extérieur des phoques. J’adore la façon dont ils se meuvent dans l’eau et pour monter ou descendre de leur reposoir !

Vous aussi, vivez des expériences originales et ressourçantes

Poursuivez votre visite du pavillon Bretagne en  partant en mer d’Iroise, dans l’archipel de Molène. Je vous recommande donc deux très belles expériences que j’ai vécues : nager avec des phoques pas très loin du phare des Pierres Noires face au Conquet et participer à une visite commentée de l’archipel à la rencontre des phoques à bord d’un zodiac. Ces sorties sont très bien encadrées et nul besoin d’être sportif pour nager avec les phoques.   

  • Balade à bord d’un semi-rigide avec Archipel excursions au départ du Conquet, Plouarzel et Lanildut – www.archipelexcursions.com 06.99.85.47.45
  • Randonnée palmée avec les phoques gris de Molène accompagnée de guides expérimentés – www.rando-mer.com  06.71.20.65.03
Patricia

Patricia

45 ans

Septembre 2017

Mes Petits conseils

  • Compter 2h à 2h30 pour profiter pleinement du pavillon Bretagne.
  • Voir les 2 films d’un peu plus de 5 minutes chacun sur le Parc marin d’Iroise et la conchyliculture. Ils sont très abordables et présentent de magnifiques images de la région.
  • Passage par la boutique bien achalandée (Perso, j’ai craqué pour des sets de table signés Marina B.)