Stand up paddle – une expérience à tenter

Une sortie entre filles, la perspective de pratiquer une activité qui me tentait depuis quelques mois, la mer comme décor, une belle météo, … Bref tous les ingrédients étaient réunis pour passer une excellente journée !

LE STAND UP PADDLE (SUP), UNE ACTIVITÉ ZEN POUR TOUS

Par un très beau samedi de juin, nous quittons Brest et prenons la direction de la plage du Perzel, toute proche du fort de Bertheaume à Plougonvelin. C’était le point de rendez-vous que nous nous étions donné pour démarrer une marche apéritive d’1h30 sur le GR®34. Voilà donc 9 nanas à crapahuter sur le sentier des douaniers tout en papotant et en admirant l’extraordinaire vue sur la presqu’île de Crozon.  

De retour à la plage du Perzel, nous étalons les nattes en vue du « pique-nique espagnol » pour lequel chacune avait préparé, qui une tarte, qui une quiche, qui une soupe aux concombres et à la menthe, qui un gâteau au chocolat, … Nous voilà donc bien lestées pour les futures chutes de l’après-midi !

Hormis Frédérique et Anne qui avaient déjà pratiqué quelques heures, nous sommes toutes novices et animées par un mélange d’appréhension, d’excitation et d’envie de tester quelque chose de nouveau.

Les explications rudimentaires de Franck, l’un des moniteurs du centre nautique de Plougonvelin, sont rassurantes et encourageantes. 

Paddle à Brignogan-Plages à la pointe de Beg-Pol ©BERTHIER Emmanuel-min
Paddle à Brignogan-Plages à la pointe de Beg-Pol ©BERTHIER Emmanuel-min

La base du stand up paddle selon Franck ? 

  1. Se tenir debout au centre du paddle les jambes bien écartées,
  2. 3 ou 4 coups de pagaie de la pointe du paddle jusqu’à soi et on change de côté,
  3. Pour tourner : planter sa pagaie devant soi sur le paddle en y transférant tout son poids, sautiller jusqu’à l’arrière, puis donner de larges coups de pagaie d’avant en arrière.
    Simple, non ?

Le résultat pour moi ?

  1. Je monte sur la planche sans trop de difficulté,
  2. Je tombe à l’eau au bout de 2 ou 3 minutes (sûrement la faute au vent),
  3. Je dérive pendant une vingtaine de minutes n’arrivant pas à tourner (parce que le « planter du bâton façon paddle », selon moi c’est forcément pour les habitués).

Après ces petites péripéties et probablement un brin de mauvaise volonté craintive, j’ai réussi à revenir vers le groupe en pagayant à quatre-pattes sur mon paddle.

Frédérique, qui ne lâche jamais rien, m’encourage en me réexpliquant la technique pour tourner. A partir de là, j’ai commencé à apprécier… c’était extra ! Nous avons longé les plages du Trez-Hir et de Sainte-Anne, en faisant même la course par moment. Je me suis régalée les dernières 30 minutes, contente d’avoir dépassé mes appréhensions et d’avoir su dompter la bête !

En résumé, la pratique du paddle est vraiment très agréable et abordable par tous.

Mes conseils

  • Commencez par un site peu, voire pas exposé au vent : cela permet d’optimiser la stabilité du paddle (et donc la vôtre)
  • Ecoutez bien les explications du moniteur : il y en a peu et elles sont finalement simples à mettre en pratique
  • Pour être vraiment stable sur votre paddle : quand vous arrivez enfin à tenir debout, essayez d’oublier vraiment que vous êtes sur un paddle, focalisez votre attention, non pas sur votre crainte de tomber à l’eau, mais sur les paysages et échangez avec vos compagnons de mer. 
Patricia

Patricia

Juin 2019

Nos SPOTS PADDLE SUR LA DESTINATION

Sortie paddle avec le centre nautique de Rostiviec à Loperhet ©TORSET Pierre
Sortie paddle avec le centre nautique de Rostiviec à Loperhet ©TORSET Pierre
Paddle à Brignogan-Plages à la pointe de Beg-Pol ©BERTHIER Emmanuel
Paddle à Brignogan-Plages à la pointe de Beg-Pol ©BERTHIER Emmanuel
Plage du Corsen à Plouarzel ©Martin VIEZZER-min
Plage du Corsen à Plouarzel ©Martin VIEZZER